lundi 1 mars 2010

variation sur une depression nerveuse

hfshddh

Que voulez vous, une adolescence, ça s'entretient! ( oué vazy comment elle nous ressort son vieux discours surfait... DU CUL DU CUL!)

Posté par satan is kind à 08:37 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur variation sur une depression nerveuse

    Oh la jupe ! Cool cool.

    En ce moment j'aime les viennois, la Sezession tout ça. J'arrête de m'en vouloir d'avoir pris l'allemand en LV1, j'ai décidé de trouver ça cool. Klimt & Schiele & l'autre viennoise en Université de design de mode que j'ai rencontrée m'en convainquent (cette fille, vraiment trop classieuse, ohlala, mais comme je venais de la rencontrer je n'ai pas osé la photographier, je m'en suis voulu— et puis elle fait des bijoux, des trucs avec des dents de sagesse & des pattes de faisan laquées de noir haha).

    Haha je vois que je suis pas la seule dont le cœur se déchire à l'idée de ne pas avoir cent années de jeunesse devant moi pour pouvoir étudier/faire un tas de trucs complétement absurdes et opposés. Mon père ne comprend pas quand je dis "c'est trop tard, j'ai rien appris & c'est trop tard", faut croire que quand t'es vieux tu te rends plus compte de ce que c'était, la vie devant soi. C'est pour ça que je voudrais mourir avant mes cinquante ans (mon plan : dès que je dis des énormités du type "ah mais j'aimerai bien habiter à la campagne moi, c'est CALME la campagne au moins" ou "Ah mais les jeunes de nos jours, vraiment— " etc. je cours me jeter du haut d'un falaise et ainsi je serais morte avant d'avoir touché le fond).

    À Londres nous serions autodidactes. C'est angoissant. Un barbu pourquoi pas ? Ça dépend comment (parce que les seuls barbus que je connaisse c'est mes potes métalleux donc moches ou du moins peu plaisant à mes yeux— mais si c'est un petit dandy ou un bûcheron cachant honteusement des chemises de flanelles sous ses chemises à carreaux, why not ? xD).

    Sinon j'ai trouvé le lookbook de cette créatrice poupéerussienne (je n'arrive pas à écrire son nom de tête) par hasard, j'étais saucée J'en suis devenue fan immédiatement.

    Bon, je vais bosser sur les Lumières & la philosophie de l'histoire chez Kant, adieu.

    Posté par décharnée, mardi 2 mars 2010 à 03:12 PM | | Répondre
Nouveau commentaire